Leclerc arrive en ville

Publié le 26 mars 2018 à 11:03

Welcome to Leclerc city

Ce n’est pas l’italien mais bien la grande distribution qui vient frapper à votre porte.

Un obstacle déjoué

Leclerc a trouvé la parade au prix élevé que représente l’achat d’un fond de commerce à Paris pour séduire les parisiens. C’est en effet depuis son entrepôt situé à Pantin que la marque qui a fait du prix son cheval de bataille rayonne sur toute la rive droite depuis le lundi 26 mars.

Un projet d’envergure

Et ce n’est qu’un début ! Leclerc a l’intention de répliquer le succès des points de retraits de Lille dans la capitale : si les prix sont 15 à 20% moins chers que chez la concurrence, les frais de livraison (12,90€ entre 50 et 99€ d’achat, 9,90€ jusqu’à 179€ et gratuit au-delà) vont sans doute demeurer un frein pour de nombreux clients. A Lille, 95% des utilisateurs préfèrent retirer leurs courses plutôt que de payer la livraison. Les points de retrait de commande vont donc bientôt bourgeonner pour lever tous les freins à la commande chez Leclerc.

La guerre est déclarée

Leclerc a soigné son effet d’annonce et Michel-Edouard Leclerc a déclaré : « les parisiens veulent du Leclerc ». Entre les alliances qui se dessinent entre Amazon et le groupe Casino ou Auchan et Alibaba, il reste encore à voir comment va se découper ce marché qui pèse aujourd’hui 7 milliards d’euros selon Jean-Charles Naouri, PDG du groupe Casino. La capacité à livrer constitue une arme décisive quand on sait que les architectes réservent aujourd’hui des espaces destinés à stocker les livraisons dans les immeubles de demain.

Partager l'article